Gestion
du Mont Colquin

etiquette.png

Les communes de Saint Nicolas de Pierrepont et Doville se sont engagées dans un processus de préservation et de mise en valeur des landes de leur territoire : le mont Colquin, également appelé mont de Doville, et les landes de la Glinette.

Le CPIE du Cotentin accompagne ces collectivités dans leur démarche (expertise écologique, conseil, recherche de financements…).

Le Département soutient financièrement les communes dans l’élaboration d’un plan de gestion visant à réaliser un diagnostic du site et à rédiger des fiches opérationnelles en concertation avec les acteurs du territoire.

Parallèlement, l’Etat soutient également les collectivités afin de mettre en œuvre les premières opérations de gestion définies.

Ainsi, dans le cadre du programme France Relance, la DREAL de Normandie a lancé un appel à projets régional permettant, pour le mont Colquin, de financer des travaux :

  • d’abattage d’arbres et d’arbustes qui se développent sur la lande

  • de broyage de lande avec exportation des produits

Ces travaux, complémentaires de travaux réalisés par les sociétés de chasse des deux communes et par la communauté de communes, visent à maintenir la lande dans un bon état de conservation.

En effet, la lande est un milieu crée par l’homme suite aux grands défrichements du Moyen Age. Aujourd’hui, dans un contexte de déprise agricole, les territoires les moins productifs ont été délaissés et la végétation évolue naturellement vers de nouveaux boisements. Cette évolution est d’abord très lente mais peu à peu, les ajoncs venant enrichir le sol grâce à leur capacité à capter l’azote de l’air pour le stocker au niveau de leurs racines et le rendre ainsi disponible aux autres espèces, une végétation de petits arbrisseaux s’installe et les landes se transforment de plus en plus rapidement jusqu’à devenir un bois.

Or, cette végétation caractéristique de lande, constituée de bruyères et de petits ajoncs, abrite une grande biodiversité et offre un paysage typique, colorés de jaunes et de roses selon les saisons. Elle permet également d’apprécier, à la faveur de ce promontoire, l’ensemble du paysage alentour, du Cap de Carteret au mont Castre, en passant par les marais du Gorget.

Deux campagnes de travaux sont programmées : la première à l’automne 2021 et la seconde à l’automne 2022. Parallèlement, des suivis sont mis en place pour évaluer l’impact des travaux de gestion sur la faune et la flore : cartographie de végétation, suivi de la flore, suivi des reptiles et des oiseaux nicheurs, avant et après travaux.

D’autres sources de financement sont actuellement à l’étude afin de pérenniser les actions.

Travaux 2022 résultats des premiers travaux
Travaux 2022 résultats des premiers travaux

press to zoom
Travaux 2022 dépôt des produits à l'entrée en attendant l'exportation
Travaux 2022 dépôt des produits à l'entrée en attendant l'exportation

press to zoom
Chemin sur le mont Colquin
Chemin sur le mont Colquin

press to zoom
Travaux 2022 résultats des premiers travaux
Travaux 2022 résultats des premiers travaux

press to zoom